a AllianceVita 

A Procriação Medicamente Assistida acaba por desaguar na desvalorização pura e simples da figura paterna.

A organização pró-família francesa AllianceVita explica, sucintamente, porquê, nas palavras do seu dirigente Tugdual Derville. 

Uma vez mais, com a procriação artifical, estamos a minar a família, as relações interpessoais, a sociedade no seu todo.

https://www.alliancevita.org/2017/09/ne-pas-jeter-le-pere-tribune-de-tugdual-derville-dans-ouest-france/

« Ne pas jeter [en dehors] le père ! » : tribune de Tugdual Derville dans Ouest France

La loi doit-elle ouvrir aux femmes seules ou vivant ensemble, mais ne souffrant d’aucune infertilité pathologique, les techniques artificielles de procréation? Grave question.

Toute idée de père serait écartée pour les enfants ainsi conçus, le « géniteur » étant réduit à un donneur anonyme de sperme.

Il n’est pas question de nier la valeur du désir d’enfant, ni sa puissance, ni sa noblesse. Mais une telle pulsion peut-elle légitimer la fabrication d’enfants sans père ? Nos désirs, surtout les plus forts, doivent être régulés. Sinon ils deviennent totalitaires.

Des interdits, posés par la conscience et par la loi, limitent les forts pour protéger les faibles. Bienfaisants, ils pacifient la communauté des hommes. Or, une filiation artificielle qui ignore la parité homme-femme pénalise l’enfant et fragilise la société.(…)